Randonnées de 3 jours ou plus en motoneige au Québec

Le Blog

Vivez l’aventure en motoneige, partez en randonnée pour plusieurs jours

Une balade en motoneige, c’est bien, mais une randonnée sur plusieurs jours, c’est une aventure garantie! La motoneige étant une activité très physique, nous vous conseillons de programmer un périple d’au moins 3 jours, histoire de profiter des lieux visités sans être exténué. Optez pour des distances courtes afin de contempler la splendeur du Québec en motoneige.

 

Randonnée en Gaspésie

L’avantage des 3000 kilomètres de sentiers enneigés que propose la Gaspésie, c’est de pouvoir terminer votre périple où vous l’avez commencé. Il y a plein de parcours en boucle à réaliser, ce qui est vraiment pratique. Nous vous invitons à consulter directement le site de référence de la motoneige en Gaspésie.

Vous verrez qu’il y a vraiment de quoi satisfaire les plus exigeants! Vous pouvez vraiment moduler la durée, la distance et les options de difficultés dans cette région qui offre des paysages magnifiques durant l’hiver.


Les Laurentides, nature et motoneige

C’est un endroit merveilleux pour les amoureux de la nature. Les Laurentides offrent plus de 2600 km de sentiers balisés avec un manteau de neige de plus de 3 mètres. Pour trouver des solutions sur mesure, nous vous conseillons de voir avec aventurenature.com. Ici, vous êtes au plus proche de la nature, des petits sentiers privés au milieu de la forêt, à travers les montagnes.

 

Lanaudière-Mauricie, le duo gagnant

Une belle option de renommée pour des expéditions de plusieurs jours : 4800 km de sentiers, tous très différents. Vous trouverez tous les renseignements pour organiser vos aventures sur le site Pays de la motoneige.


Saguenay−Lac-Saint-Jean, la référence

Dépaysement garanti! Vous allez adorer les petits villages sur votre parcours de découvertes. Beaucoup de pistes font partie des classiques de la motoneige au Québec. Toutes les informations pour préparer votre expédition sont sur le site qui s’est autoproclamé Paradis de la motoneige.

 

Les Cantons-de-l’Est, la patrie de la motoneige

Ici encore, les paysages vous obligeront à faire de nombreuses pauses pour profiter des richesses de la région. Plus de 2000 km de pistes vous donnent l’embarras du choix des périples à programmer. C’est le moment idéal pour aller visiter le musée Bombardier et son usine.


Conseils avant de partir

Pensez à bien vous équiper en vêtements. Parmi les références indiquées, plusieurs proposent des vêtements de courtoisie. Il est cependant conseillé d’avoir ses propres vêtements à la bonne taille, des gants qui protègent du froid ainsi que des bottes étanches et isolantes. Lors d’un séjour organisé, une assurance est proposée. Si vous avez votre propre matériel (votre motoneige), nous vous rappelons qu’une assurance motoneige est obligatoire. Pour emprunter les différents sentiers au Québec, vous devez obligatoirement vous prévaloir de votre carte de droit d’accès, vendue par les clubs membres, et également en ligne, par la FCMQ (La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec). Soyez prudent et renseignez-vous!


Les meilleurs accessoires pour passagers en motoneige

Le Blog

Nos conseils pour assurer le confort des passagers en motoneige

Lorsqu’on est passager, on doit gérer le même inconvénient majeur que le conducteur : le froid. En effet, si vous n’êtes pas équipé de façon adéquate, votre belle sortie d’hiver, que ce soit sur un sentier ou en hors-piste, peut vite tourner au cauchemar. Difficile d’avoir du plaisir quand on a froid!

Voici quelques conseils pour vous aider à bien vous équiper.

Porter une combinaison intégrale

On les appelle souvent « monosuit », et vous allez vite les adorer en motoneige! Le gros avantage d’une combinaison intégrale, c’est la répartition de la chaleur. Elle permet à votre chaleur corporelle de se répartir de manière plus homogène que si vous portez deux éléments séparés. De plus, un « monosuit » évite que la neige atteigne le dos par le bas du manteau (surtout quand vous faites du hors-piste).

Avoir les pieds secs

Dans tout sport d’hiver, il est bien important de garder ses extrémités au chaud. On souhaite avoir des bas chauds qui respirent pour éviter de garder l’humidité. Nous vous recommandons les bas d’hypnose qui utilisent la technologie Polartec, laquelle permet d’évacuer la transpiration corporelle et procure un séchage rapide du tissu. Il est également conseillé d’apporter une seconde paire de bas lors de plus longues randonnées.

Garder ses mains au chaud

Désormais, vous pouvez faire l’acquisition de sous-gants chauffants (vous ne pouvez pas regretter un tel achat!). Le nec plus ultra, ce sont les gants avec une batterie intégrée qui offrent une autonomie d’une vingtaine d’heures. Nous vous conseillons la marque Conforteck.

Avoir un siège d’appoint pour les longs voyages avec un passager

Être bien assis, c’est primordial! Nous vous conseillons un siège d’appoint comme le Kimpex SeatJack. Muni d’un système d’attache simple et efficace, ce siège d’appoint est très facile à installer et désinstaller une fois que le support est en place. Détail important : il inclut des déflecteurs pour les mains (protection contre le vent et les intempéries). De plus, les poignées ajustables offrent trois positions différentes (suivant la taille du passager, c’est un élément à prendre en compte). Enfin, le support des lombaires est également ajustable pour un confort accru.

Bref, comme nous venons de le voir, deux éléments sont essentiels lorsque vous êtes passager en motoneige : la chaleur et le confort. Même s’ils nécessitent des investissements supplémentaires, ils vous permettront de jouir pleinement de vos sorties hivernales. Évidemment, n’oubliez pas de penser à votre sécurité en étant équipé d’un casque à votre taille et en souscrivant une assurance motoneige qui couvre vos accessoires pour passagers. Être équipé adéquatement, c’est bien, mais être bien assuré, c’est encore mieux!


Motoneige et assurance

Le Blog

Assurance motoneige : nos conseils et astuces

L’obligation légale

 

Au Québec, la Loi sur les véhicules hors route est très claire et prévoit notamment que:

 

  1. Tout conducteur de véhicule hors route doit être âgé d’au moins 16 ans.
  2. Le propriétaire de tout véhicule hors route doit détenir un contrat d’assurance de responsabilité civile d’au moins 500 000 $ garantissant l’indemnisation d’un préjudice corporel ou matériel causé par ce véhicule.

 

Vous devez donc souscrire une assurance pour pouvoir utiliser votre motoneige. Il vous faudra contacter un assureur de dommages. Nous vous conseillons de faire appel aux professionnels de Promutuel Assurance, qui vous proposerons une assurance motoneige sur mesure.

 

Le montant payé pour le droit d’accès aux sentiers de motoneige inclus une assurance responsabilité civile. Vous avez la possibilité de vous procurer ce droit sans assurance; vous pourrez alors contracter l’ensemble des protections sur un même contrat. Renseignez-vous auprès de votre représentant en assurance.

 

Il est aussi à noter que votre preuve d’assurance peut être exigée par un policier, un agent de surveillance de sentier ou un agent provincial. Vous devez l’avoir avec vous, sinon vous êtes passible d’une amende de plusieurs centaines de dollars

 

De plus, nous vous rappelons que vous devez être titulaire d’un permis pour conduire votre motoneige sur la voie publique (chemin, sentier, etc.), et ce, conformément aux indications fournies par la SAAQ.

 

Notre astuce assurance motoneige :
Comme nous l’avons indiqué précédemment, le montant minimal de responsabilité civile exigé est de 500 000 $. Nous vous conseillons de communiquer avec votre représentant en assurance, la différence de coût pour obtenir une assurance de responsabilité civile de 1 000 000 $ est minime pour une protection plus avantageuse.


En cas de blessures personnelles?

 

L’assurance obligatoire couvre la responsabilité civile, c’est-à-dire les blessures causées à autrui lors d’un accident. Il n’y a aucune indemnisation de prévue vous concernant. La SAAQ n’indemnise les motoneigistes que si l’accident implique un véhicule automobile en mouvement sur un chemin public. Il est donc de votre responsabilité de souscrire une assurance additionnelle pour vous protéger. Nous vous conseillons de communiquer avec votre représentant en assurance à cet égard.

 

Assurer sa motoneige, une bonne idée!

 

En cas d’accident (dont vous êtes responsable), de feu, de vol ou de vandalisme, votre motoneige peut subir d’importants dommages et vous allez souhaiter la réparer. N’hésitez pas à parler de vos besoins avec votre représentant en assurance, qui vous proposera différentes protections, notamment, l’indemnisation sans dépréciation, disponible à l’achat d’une motoneige neuve.

 

Le vol de motoneiges est malheureusement très répandu. Une bonne assurance qui couvre ce genre de risques est, là encore, à considérer.

 

Voici nos meilleures astuces pour se protéger du vol :

 

  • Ne laissez jamais la clé dans le contact de votre motoneige!
  • Pensez à garer votre motoneige dans un endroit sécurisé (ex. : un garage) ou, si vous êtes à l’extérieur, un endroit visible de tous et éclairé.
  • Attachez votre motoneige à un objet fixe avec un cadenas solide (résistant à un coupe-boulon).
  • Une remorque équipée d’un dispositif antivol est un excellent moyen dissuasif.
  • Faites graver les six derniers chiffres du numéro de série de votre motoneige sur le châssis et le dessus du moteur. Toutes les pièces importantes (ou facilement revendables) peuvent être ainsi « marquées ». Votre motoneige pourra être identifiée facilement en cas de vol, et la revente sous forme de pièces détachées sera beaucoup plus difficile.

Maintenant, vous êtes prêt à profiter au maximum de votre engin durant la saison!